[TRIBUNE] START-UP NATION, ACCOUCHERAS-TU D’UNE LICORNE A CHEMINÉE ?

Le regain de santé de l’industrie française coïncide avec l’essor du secteur de la tech, et la concrétisation de la Start-up Nation. Hybrider ces deux modèles — ceux de l’Ancien et du Nouveau Monde — permettra de créer des licornes d’un genre nouveau, et d’investir pleinement le 4e âge de l’industrie. Découvrez la nouvelle Tribune OPEO, de Michaël Valentin, directeur associé d’OPEO, et Renan Devillières, CEO et cofondateur d’OPEO Startup Studio, publiée dans La Tribune. Bonne lecture !

Tous les indicateurs sont positifs : l’industrie française reprend des couleurs. Au même moment, le secteur de la tech française connaît une très forte croissance : la France semble en bonne voie de devenir la Start-up Nation promise par Emmanuel Macron ! Et si ce formidable dynamisme atteignait l’Ancien Monde et créait un effet de levier ?

Le modèle des licornes : clé du 4e âge de l’industrie ?

Les licornes, ces jeunes entreprises valorisées à plus d’un milliard d’euros, peuvent jouer un rôle moteur dans la croissance de demain : les GAFAM en constituent l’un des exemples les plus marquants. Vision et communication axée talents, primauté accordée à la satisfaction utilisateur, accélération des process par une intégration verticale et horizontale, pleine exploitation du mode réseau : leur succès s’explique par la performance et l’attractivité de leur modèle.

Pour bénéficier pleinement des fruits de la 4e révolution industrielle, une hybridation de cette démarche innovante et des anciens modèles est nécessaire. Aux États-Unis, Tesla, au-delà des controverses, est un exemple d’une telle hybridation réussie. L’industrie française a, elle aussi, les moyens d’y parvenir ; cela en remplissant trois conditions.

Un défi que l’industrie française peut relever

La première est un changement d’état d’esprit. Ce changement appelle à accepter la disruption et l’horizontalité, de cultiver chez les dirigeantes et les dirigeants des qualités essentielles (humilité, réactivité, ambition et attention permanente aux besoins clients) et enfin d’intégrer le test and learn et la user experience au cœur des process.

Ensuite, il s’agit de changer notre rapport au Venture Capital, plus adapté que le Capital Investment aujourd’hui dominant en Europe pour permettre à ces futures licornes de voir le jour.

Enfin, il est désormais indispensable de créer des start-up B2B dans l’industrie hors deep tech. En dirigeant l’investissement vers des modèles d’affaires B2B innovants et leur capacité à fédérer des acteurs a priori éloignés de la disruption technologique comme les PME industrielles, on changera la donne pour un grand nombre d’entreprises.

Ces actions permettront d’investir pleinement le 4e âge de l’industrie, et d’augmenter notre compétitivité face aux autres puissances industrielles. À quand l’émergence d’une première licorne à cheminée ?

Pour en savoir plus, la tribune dans son intégralité est accessible ici

Pour nous contacter, cliquez ici.

Restez au courant de toute l’actualité industrielle en vous abonnant à notre newsletter et à nos fils Twitter et LinkedIn !

 
Contactez-nous Votre message a été envoyé avec succès
x
 
Les champs suivis d'une * sont obligatoires.
 
 
x Votre inscription a bien été enregistrée, vous allez maintenant recevoir un email contenant un lien de confirmation