[TRIBUNE] Pour la création d’un volontariat industriel

De nombreuses initiatives en témoignent, les pouvoirs publics et les partenaires internationaux portent un intérêt renouvelé à l’industrie française, et notamment une attention croissante aux PME industrielles. Pour attirer les jeunes talents, il est temps de mettre en place un Volontariat Industriel, sur le modèle du Volontariat International en Entreprise. Découvrez la nouvelle tribune de David Machenaud, directeur associé d'OPEO, publiée par Les Échos. Bonne lecture !

De nombreuses initiatives en témoignent, les pouvoirs publics et les partenaires internationaux portent un intérêt renouvelé à l’industrie française, et notamment une attention croissante aux PME industrielles : on ne peut que s’en réjouir !

Soutenir les PME industrielles

L’une des priorités est aujourd’hui de soutenir les PME industrielles et de les rendre plus attractives. Celles-ci présentent un potentiel très important, qui ne peut être réalisé que si elles parviennent à attirer la jeunesse talentueuse et dynamique de notre pays. Mais en l’absence de dispositif permettant de recenser les possibilités et de mettre en relation les talents avec les entreprises, il n’est pas aisé pour un ou une jeune de s’engager dans cette voie. Il faut donc non seulement convaincre les jeunes de l’intérêt de se lancer dans l’aventure d’une TPE/PME industrielle, mais aussi rendre l’expérience la plus accessible et avantageuse possible pour eux. L’alternance est une option qui se développe. Allons encore plus loin en créant un Volontariat Industriel !

Rapprocher les jeunes des emplois de l’industrie

Un modèle dont on peut s’inspirer existe déjà : le Volontariat International en Entreprise (VIE) mis en place pour créer une passerelle entre la jeunesse française et la mobilité internationale à travers l’expérience professionnelle à l’étranger. Le Volontariat Industriel remplirait un rôle analogue : rapprocher les jeunes des emplois de l’industrie.

Le succès connu par le VIE tient de l’envie de découverte, d’expériences nouvelles et d’initiatives que manifeste la jeunesse désireuse de faire ses armes dans un cadre différent. Ces souhaits peuvent être exaucés de la même manière par une expérience en PME industrielle.

Comme pour le VIE, cette collaboration bénéficierait aux deux parties. Les jeunes en tireraient une expérience professionnelle enrichissante et responsabilisante dans un secteur qui reprend un élan considérable. Les TPE et PME industrielles y gagneraient en attractivité pour bénéficier des multiples talents d’une jeunesse de plus en plus éduquée et qualifiée.

Pour révéler des vocations et soutenir le réveil de l’industrie française, il est temps de créer le Volontariat Industriel.

Pour en savoir plus, la Tribune dans son intégralité est accessible ici

Pour nous contacter, cliquez ici.

Restez au courant de toute l’actualité industrielle en vous abonnant à notre newsletter et à nos fils Twitter et LinkedIn !

Contactez-nous Votre message a été envoyé avec succès
x
 
Les champs suivis d'une * sont obligatoires.
 
 
x Votre inscription a bien été enregistrée, vous allez maintenant recevoir un email contenant un lien de confirmation