Tour d’actu #17 : Industrie du futur, hausse de productions et innovation

Bon timing ! L’alliance pour l’industrie du futur prend son essor dans un contexte de frémissement de la production industrielle. Plus dans ce tour d’actu !

 

Le comité de pilotage de l’Industrie du futur en place

Philippe Darmayan, membre du comité exécutif de l’UIMM, a présenté l’association ayant la charge de porter le plan Industrie du futur, deuxième phase de la Nouvelle France Industrielle. Pour lui : « Le rôle de l’Alliance est d’organiser et de coordonner au niveau national les initiatives, projets et travaux pour la modernisation et la transformation de l’industrie en France. Son action sera mise en œuvre en collaboration avec les régions. Elle sera relayée dans les territoires par des plateformes spécifiques qui s’appuieront sur les réseaux des membres de l’Alliance, les collectivités et les pôles de compétitivité pour accompagner les PME industrielles au plus près du terrain ».

Il en est le « Président opérationnel », tandis que Pascal Daloz (Dassault Systèmes) et Frédéric Sanchez (Fives) en sont Présidents d’honneur, et doivent à ce titre remplir un rôle d’orientation, d’impulsion et de représentation.

En savoir plus sur : Alliancy – 20/07/2015

Industrie du futur : déjà 400 PME et ETI engagées

A l’occasion de la mise en place du comité de pilotage de l’Alliance pour l’industrie du futur, un premier point a été fait sur l’avancement du projet : 400 PME et ETI engagées dans des programmes personnalisés de modernisation, et 18 régions lancées dans un accompagnement de ces programmes.

Le soutien des régions se fait par des diagnostics, sur la base d’un référentiel partagé et avec la participation de 300 experts identifiés et référencés par l’Alliance pour l’industrie du futur. Leur budget total est de 160 millions d’euros jusqu’à maintenant.

Si ce sont aujourd’hui 400 entreprises qui sont accompagnées, le programme pourrait accueillir jusqu’à  1 000 entités d’ici la fin 2015, et 2 000 à horizon 2017.

En savoir plus sur : Localtis.info – 22/07/2015

Dassault va produire trois Rafales par mois

Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, a déclaré à l’issue de la cérémonie de remise des trois Rafales à l’Egypte vouloir augmenter sa production de 1 Rafale par mois à 3, afin de supporter de nouvelles commandes. Cependant, si Dassault affirme être en mesure d’assumer cette hausse de cadence, la question se pose pour toute la Supply Chain dont dépend la réalisation des avions, ce qui représente entre 300 et 500 PME. Leur capacité à développer leur compétitivité est par conséquent un enjeu majeur pour Dassault.

En savoir plus sur : La Tribune – 22/07/2015

Productions industrielle et manufacturière en légère hausse en mai (Insee)

Les derniers chiffres de l’Insee font apparaître une hausse de la production industrielle de 0,4 % en mai par rapport au mois précédent. Ce chiffre semble en grande partie dû à l’industrie manufacturière, dont la croissance de 0,6 % tire le secteur vers le haut.

En observant les chiffres des trois derniers mois on s’aperçoit en outre que la production progresse dans presque tous les grands secteurs : les autres produits industriels (+0,4 %), le matériel de transport (+0,9 %), la cokéfaction et raffinage (+1,6 %) et les industries agricoles et alimentaires (+0,2 %).

En savoir plus sur : Techniques-Ingénieur.fr – 10/07/2015

L’innovation, le secret des succès de l’industrie allemande

Quand on parle d’industrie, c’est souvent l’industrie allemande qui est montrée en exemple. Ce succès est à attribuer à sa capacité d’innovation… Du moins selon des études sur le « made in Germany », présentées jeudi 9 juillet par l’institut de recherche économique allemand DIW. Croissance, productivité, coûts unitaires de main-d’œuvre, nombre d’actifs, pourcentage d’exportation dans le monde,… Tous ces indicateurs sont au vert selon les études du DIW car d’une part, 61 % des industriels allemands disent accorder une « grande importance » à l’introduction de nouveaux ou de meilleurs produits, contre 18 % dans le reste de l’Europe ; et d’autre part, 30 % jugent « très important » de former des alliances ou des coopérations (contre 9 % des autres Européens).

En savoir plus sur : Le Monde – 10/07/2015

Contactez-nous Votre message a été envoyé avec succès
x
 
Les champs suivis d'une * sont obligatoires.
 
 
x Votre inscription a bien été enregistrée, vous allez maintenant recevoir un email contenant un lien de confirmation