Excellence opérationnelle : les entreprises évoluent ! Tour d’actu OPEO

L’excellence opérationnelle est un enjeu phare pour les entreprises. De plus en plus nombreuses à en prendre conscience, elles évoluent. Découvrez-les !

Légère progression de la production industrielle

L’Insee a annoncé jeudi 10 décembre un rebond de la production industrielle française de 0,5 % entre septembre et octobre. Cette progression est notamment attribuable à la hausse connue par les industries extractives, ainsi que les secteurs de l’énergie et de l’eau (+5,9 % pour les domaines de l’électricité, du gaz, de la vapeur et de l’air conditionné). Cette hausse vient compenser le second mois consécutif de repli de l’industrie manufacturière (-0,5 %), secteur atteint par les chutes cumulées de la production en équipements électriques, électroniques, informatiques, machines (-1,1 %), des industries agricoles et alimentaires (-1,1 %), et en matériels de transport (-0,8 %). Malgré tout, on note une amélioration de l’état de santé de la production industrielle globale, les trois derniers mois étant meilleurs à la fois que les trois précédents, et que la même période en 2014.

Vu sur : Le Figaro – 10/12/2015

 

Ronsard vise l’excellence

Depuis 2 ans, l’excellence opérationnelle est en marche chez Ronsard, filiale de valorisation de volailles du groupe Triskalia. Au cœur de cette démarche de compétitivité : « l’amélioration de l’efficience des processus, la satisfaction des clients et le développement du personnel par l’approche projet » et « la sécurité des personnes ». Cela permet à chaque salarié d’être pleinement impliqué dans l’entreprise, et à l’entreprise d’être collectivement plus performante. Un temps quotidien est dédié à faire le « point sur la qualité, la sécurité, le respect des délais et des coûts », et permet d’anticiper et/ou de désamorcer les problèmes. Au-delà de la question de la productivité, la démarche d’excellence opérationnelle impacte également l’empreinte énergétique de Ronsard. L’évaluation de sa consommation lui a ainsi permis d’améliorer ses processus et ses équipements et  de « de diminuer les surconsommations [d’énergie] et les coûts qu’elles génèrent ». Aujourd’hui, cette démarche s’est également muée en argument marketing pour l’entreprise, qui peut revendiquer un positionnement fort et une image de marque appuyée sur « l’innovation, la qualité, la proximité au territoire et la responsabilité ».

Vu sur : Paysan Breton – 4/12/2015

 

Suez : Excellence opérationnelle et innovation au service de la préservation des ressources

L’excellence opérationnelle, c’est de la performance en termes de productivité et de délai d’encours, mais c’est aussi parfois des améliorations écologiques. Le Courrier Picard nous rappelle au sortir de la COP 21 que l’excellence opérationnelle influe sur de multiples dimensions de la compétitivité des entreprises. Suez est l’une des entreprises qui contribuent à développer cette facette de l’excellence opérationnelle, en apportant « innovation et excellence opérationnelle au quotidien afin de proposer à nos clients entreprises et collectivités, des solutions pour contribuer à mieux gérer les ressources naturelles existantes : recyclage, valorisation énergétique, valorisation biologique ».

Vu sur : Courrier picard – 3/12/2015

 

L’AFNOR organise une enquête sur l’Industrie du futur

Organisation du travail, place de l’Homme dans l’entreprise, chaîne de contrôle, chaîne numérique de production, robotique industrielle, efficacité énergétique, utilisation des matériaux composites, économie circulaire : autant de sujets pris en considération par le plan Industrie du futur. Mais quelles sont les conséquences normatives du plan gouvernemental ? Plus encore, quels sont les besoins et les attentes des industriels sur ces différents points ? C’est la question que pose l’Association française de normalisation (Afnor) à l’occasion d’une consultation publique.

Vu sur : Mesures.com – 7/12/2015

 

« On ne pourra plus manager comme avant les nouvelles générations »

En vue de la masterclass Biznext qui se déroulera à Bordeaux le 17 décembre, Arnaud Lacan, professeur associé de management à Kedge Business school, expose sa vision de l’évolution du management. Selon lui, la modernité redonne du poids à l’humain, à l’émotionnel, en entreprise. Cela n’est pas sans conséquence pour les managers qui « doivent apprendre à devenir plus leaders que petits chefs ». Il y a donc un travail à réaliser à tous les niveaux de l’entreprise, des managers de proximité – qui s’adaptent facilement – aux directions. Cette transition s’est très bien opérée dans certaines entreprises (Harley Davidson, Poult, Chronoflex, Orange, Axa…), mais reste, selon Arnaud Lacan, méconnue dans la plupart d’entre elles en France.

Vu sur : Objectif Aquitaine – 12/12/2015

 

Contactez-nous Votre message a été envoyé avec succès
x
 
Les champs suivis d'une * sont obligatoires.
 
 
x Votre inscription a bien été enregistrée, vous allez maintenant recevoir un email contenant un lien de confirmation