2017 : rebattre les cartes de l’industrie ? – Tour d’actu OPEO

La période de l'année est propice aux remises en questions et à la préparation des défis à venir. Pour le secteur industriel, les sujets sont multiples : quelle adaptation au numérique ? comment bien se former aux nouveaux outil du digital ? quelle place des USA sur le marché ? ...

Les 4 défis des industriels français pour 2017

Les bonnes nouvelles de la fin d’année 2016 ont été nombreuses, en particulier dans l’industrie manufacturière, qui affiche en décembre 2016 à la fois une activité au plus haut depuis 2011 (source : Indice PMI Markit manufacturier), et un investissement dans les biens d’équipement en hausse de 9 %. Pour Les Échos, les quatre défis des industriels français pour 2017 sont la relance de l’investissement industriel, l’absorption du rebond du prix du pétrole, la mise en cohérence des salaires avec les gains de productivité, et la sortie de la position attentiste provoquée par les incertitudes politiques et géopolitiques (Brexit, Trump, taux d’intérêt…).

Vu sur Les Échos — 03/01/2017

 

GE Digital s’appuie sur un accélérateur parisien pour transformer l’industrie

Le géant américain a lancé des défis aux start-up européennes : comment répondre aux problématiques de l’industrie du futur (prévision de consommation, utilisation de la blockchain dans les transactions, analyse prédictive, optimisation de la production hydroélectrique, infrastructure d’analyse des masses de données générées par les nouveaux réseaux d’énergie…) ?

A la clé de ce défi : un accompagnement de cinq d’entre elles au sein de l’accélérateur Numa. Cinquante-six start-ups ont répondu à ces challenges et développé leurs applications sur Predix, plate-forme d’open innovation créée par GE et basée sur un cloud industriel.

Vu sur Les Échos — 02/01/2017

 

L’industrie du futur bute sur la formation au numérique

Derrière les évolutions technologiques, la question de la formation est claire pour tous. C’est un impératif pour transformer l’industrie en profondeur dans les années à venir. Mais la mise en oeuvre au sein des PME notamment y est difficile. C’est en tout cas l’avis de Gilles Lodolo, directeur emploi formation à l’UIMM, et Isabelle Martin, secrétaire confédérale à la CFDT et membre du Conseil national de l’industrie. Une autre complication se dresse entre l’industrie et son futur : l’hétérogénéité des salariés du secteur. Comment accompagne-t-on des personnes dont « le niveau de formation n’est pas le même d’un territoire à l’autre » ? C’est la question que pose Christophe Sirugue, le secrétaire d’État à l’Industrie.

Vu sur Les Échos — 09/12/2016

 

Rétrospective : l’année 2016 dans l’industrie aéronautique

Retour sur le centenaire de Dassault et Boeing, mise en service de l’A320neo d’Airbus, premier vol du 737 MAX de Boeing, commandes de l’Iran… Le Journal de l’Aviation revient sur les temps forts 2016 de l’industrie aéronautique, et le bilan est plutôt bon !

Vu sur Le Journal de l’Aviation — 02/01/2017

 

L’industrie américaine : quid pour 2017 ?

Rétrospective et prévision aussi, mais aux États-Unis cette fois, avec Thibaut Bidet-Mayer, économiste, coordinateur de l’ouvrage « L’industrie américaine : simple rebond ou renaissance ? ». Alors qu’un des grands axes de campagne de Donald Trump était la relocalisation de l’industrie américaine, et que des enquêtes ont mis en évidence le poids de la « Rusty Belt » dans son élection, on apprend que rien n’est encore joué. Comme Trump en 2016, Obama avait misé en 2012 sur une relocalisation de l’industrie, mais sans succès à en croire l’institut Reshoring Initiative : selon lui, les 60 000 emplois créés en 2015 grâce aux relocalisations dans le secteur manufacturier n’ont qu’à peine compensé les destructions d’emploi dues aux délocalisations. Sur cette base, et en l’absence de mesure claires annoncées par Trump, Thibaut Bidet-Mayer affirme que « des concurrents comme la Chine et le Mexique […] peuvent désormais rivaliser avec un pays qui a d’ores et déjà perdu, dans tout un tas de secteurs, la position hégémonique qu’il occupait traditionnellement ».

Vu sur La Croix — 29/12/2016

 

Industrie : Donald Trump agite le chiffon rouge

Les entreprises américaines doivent produire aux États-Unis : c’est en substance le message adressé par Donald Trump à l’industrie ces derniers jours. Ford et Chevrolet en ont fait les frais. Alors que s’ouvre le salon de l’automobile à Detroit, la position interroge : les États-Unis se dirigent-ils droit vers un protectionnisme exacerbé ? Et, par écho, la même situation serait-elle envisageable en France ? L’exemple de la prochaine Micra de Nissan, dont l’assemblage se fera à Flins, montrerait que oui. Mais, sans réel gain de compétitivité sur les sites industriels français, peu de chance que la démarche se généralise.

Vu sur Le Télégramme — 09/01/2017

 

Restez au courant de toute l’actualité industrielle en vous abonnant à notre newsletter et à nos fils Twitter et LinkedIn !

Contactez-nous Votre message a été envoyé avec succès
x
 
Les champs suivis d'une * sont obligatoires.
 
 
x Votre inscription a bien été enregistrée, vous allez maintenant recevoir un email contenant un lien de confirmation